Archives mai, 2011

Marion Fayolle ou « l’art d’élever un dessin »

09 mai 2011

Nous avons le très grand plaisir de publier le premier livre de Marion Fayolle, qui sera en librairie à partir du 24 octobre 2011. En attendant, nous diffuserons quelques planches et un extrait du texte introductif de Didier Semin (historien d’art et critique) qui nous a fait le très grand plaisir et l’honneur de se pencher sur le travail de cette jeune prodige.

« L’allumeuse » © Marion Fayolle

« Le travail de Marion Fayolle, qui renoue avec les premiers âges de la bande dessinée, ce temps où l’image, acceptant de se déployer en séquences, rechignait encore à pactiser avec les mots – adversaires de toujours – témoigne exemplairement de la patience, de la rigueur et du temps que réclame la simplicité. À feuilleter distraitement ses dessins, on ne s’en apercevrait naturellement pas. Tel lecteur hâtif y discernerait vite ce que les cuistres d’aujourd’hui appellent des thèmes récurrents : la séparation, l’incommunicabilité, le dépit, la solitude (quand son petit chaperon rouge fait pousser des arbres, ce n’est pas pour y cueillir plus tard des cerises – c’est pour s’y pendre quand il sera grand), et classerait l’affaire. Mais les histoires de séparation, de solitude et de dépit – les douleurs véritables – ne s’inventent pas sous cette forme juste un soir de cafard et en deux traits de crayon… »

« Les aviateurs » © Marion Fayolle

« … Que le lecteur hâtif, supposons-le tout de même retenu par le charme étrange des dessins, s’attarde à tâcher de comprendre comment ils sont faits ( la hâte fait toujours dire « pourquoi ? » quand il faudrait d’abord se demander « comment ? » ) : la technique spécifique dont ils procèdent, qui leur donne une chair singulièrement neutre et présente à la fois, relève d’une de ces recettes improbables que seuls les artistes sont en mesure d’inventer. » Didier Semin, © 2011

« Bateaux » © Marion Fayolle

Nous vous conseillons cette première interview de Marion sur BDrama.fr. Une autre suivra bientôt sur ce blog! Et bien sûr, le blog de Marion Fayolle: http://marionfayolle.canalblog.com/