Archives ‘Emmanuel Pollaud-Dulian’ Catégorie

Chas Laborde à Aix en Provence

18 mars 2014

Les rencontres du neuvième art d’Aix-en-Provence continuent leur programmation de qualité cette année encore pour leur onzième édition.

crédit affiche : Nicolas Barrome, du collectif Les Jeanclôdes

Dans le cadre du festival, l’Atelier Cezanne accueillera -du 17 mars au 27 avril 2014- une exposition consacrée à Chas Laborde. Sous la direction d’Emmanuel Pollaud-Dulian, auteur de Chas Laborde, un homme dans la foule, cette exposition vous invite à (re)découvrir le travail de celui qui fut le premier reporter-dessinateur.

À partir des années 20, Chas Laborde réussit à capter les atmosphères des grandes métropoles en pleine mutation : Paris, Londres et New-York avant Moscou, Madrid (aux prémices de la guerre civile) et Berlin.

plume et aquarelle tirée du Portfolio Rue et visages de New-York

Nuit Berlinoise

extrait du portfolio Rues et visages de Londres

Cette mise à l’honneur sera aussi l’occasion de rencontrer Emmanuel Pollaud-Dulian à la Cité du Livre-Bibliothèque Méjanes (8-10 rue des Allumettes 13100 Aix-en-Provence) du 11 au 13 avril 2014. Pour vous familliariser avec le travail de Chas Laborde, visitez le fonds consacré à l’artiste sur le site de notre galerie.

Emmanuel Pollaud-Dulian chez Philippe le Libraire

19 février 2014

Le 21 février 2014, jour de sortie en librairie de Charles Martin, féerie pour une grande guerre, rendez-vous est pris, à partir de 18h, chez Philippe le libraire (32, rue des vinaigriers 75010 Paris) pour une rencontre/dédicace avec l’auteur Emmanuel Pollaud-Dulian.

De son coté le blog Ma Galerie à Paris propose quelques extraits de la version originale de Sous les pots de fleurs, visibles ici. Dans le même temps, Charles Martin est célébré par Télérama qui reprend sa gouache intitulée La folie de la guerre en couverture de son hors-série intitulé « 14-18, l’onde de choc dans la culture française ».

Gus Bofa au Vaisseau Moebius

05 février 2014

L’édition 2014 du festival d’Angoulême vient de se terminer et les heureux festivaliers ont pu découvrir dans la Mezzanine du Vaisseau Moebius la très belle exposition intitulée « Gus Bofa, l’adieu aux armes ».

« Debout les Morts!! Blessé en Belgique, tué en Russie, en route maintenant pour Verdun..! Quel métier!! »

Les amateurs de spectacle
-Vivement qu’on revienne pour aller voir ça au cinéma !..

Commissaire de l’exposition, Emmanuel Pollaud-Dulian a su proposer une sélection pointue mais accessible d’oeuvres de l’auteur de Malaises (1930) autour de la première guerre mondiale.

Ma peau rapportée du front et de l’hôpital
« …content tout de même d’avoir rapporté ce petit souvenir »

Pour ceux qui n’ont pu faire le déplacement, l’évènement se poursuit jusqu’au 9 mars 2014. D’ici là, les éditions Michel Lagarde vous proposent la vision de la grande guerre d’un autre grand artiste oublié mais pourtant majeur de cette époque, avec Charles Martin féerie pour une grande guerre.

Sur tous les fronts, Emmanuel Pollaud-Dulian signe l’appareil critique de cet ouvrage qui propose une réédition intégrale de Sous les pots de Fleurs et les illustrations de Mon cheval, mes amis et mon amie de Marcel Astruc. En librairie le 22 février 2014, retrouvez le 21 février 2014 l’auteur en dédicace chez Philippe le Libraire (32, rue des Vinaigriers 75010 Paris), pour le lancement du livre.

dessin de Charles Martin tiré de Charles Martin, féerie pour une grande guerre.

Exposition Gus Bofa l’adieu aux armes – Site castro, 121, rue de Bordeaux – 10h/19h.

Emmanuel Pollaud-Dulian récompensé!

29 janvier 2014

L’année 2014 commence par une belle nouveauté pour la revue Papiers Nickelés : un prix éponyme récompensant le meilleur ouvrage sur l’imagerie populaire. Et l’année 2014 commence par une bonne nouvelle pour nos éditions car le lauréat de ce nouveau prix est Emmanuel Pollaud-Dulian pour son travail remarquable sur Le Salon de l’araignée, et la biographie de Gus Bofa chez Cornélius. L’auteur a été récompensé lors d’une soirée à la galerie Oblique le 21 janvier 2014. Nos plus chaleureuses félicitations à ce dernier !

Crédit photo Jean-Luc Muller