Archives ‘Typographie’ Catégorie

Les sérigraphies de Jean Jullien à la Galerie des Arts Graphiques

27 juin 2009

La sérigraphe Valérie Vernet, qui avait déjà imprimé le portfolio des 15 ans d’Illustrissimo avec Blexbolex, récidive avec une série de 5 personnages serigraphiés, découpés et pliés. Cette série est présentée en exclusivité à la Galerie Arts Graphiques, rue Dante à Paris, et dans la vitrine de notre bureau, tout l’été!!

Une boîte regroupant les 5 personnages et tirée à 20 exemplaires est actuellement en préparation et sera disponible à la rentrée pour accompagner la sortie de la première monographie de Jean Jullien, annoncée pour octobre 2010!

Exposition Jean Jullien
Du 26 juin au 5 septembre 2009
Galerie des Arts Graphiques
4 rue Dante
75005 Paris
09 52 21 21 72
Métro: Maubert Mutualité, Cluny La Sorbonne

Le site de Jean Jullien:
http://www.jeanjullien.com/

Le book de Jean Jullien sur le site d’Illustrissimo:
http://www.illustrissimo.com/book/jean_jullien

“Lyrics” ouvrage réalisé par l’atelier “Eugène & Pauline”:
http://www.eugeneetpauline.com/

Les personnages sérigraphiés par “L’atelier Dupont”
Contact: Valérie Vernet
13 cité Dupont
75011 Paris
01 48 05 44 03

Alex Trochut, le roi de la typo

04 mai 2009

« Alex Trochut, graphiste et illustrateur barcelonais né en 1981, a toujours aimé dessiner. Il a, très tôt, été attiré par le graphisme sans trop savoir de quoi il retournait précisément. Peut-être son talent a t-il a été encouragé par un terreau favorable – une scène catalane créative et prospère dans une ville où l’art et le graphisme font partie de l’air qu’on respire. A moins qu’il ne s’agisse d’une histoire de gènes? Son grand-père, le typographe Joan Trochut (1920-1980), est le créateur de la SuperTipo Veloz. Il s’agit d’un système de formes mis au point, en 1942, à partir des modules typographiques des ateliers de la fin du XIX ème, qui permet de fabriquer ses propres lettres, son propre alphabet, ou bien même de composer des images. Si le jeune Alex n’a pas pu connaître son ancêtre, ses professeurs lui ont sans doute redonné le virus familial en lui faisant redécouvrir son travail. »

« Il s’est initié d’abord à la plus rigoureuse discipline du graphisme dans la société Toomix puis, au sein de l’agence Vasava, a découvert et acquis une multitude de moyens et de possibilités pour s’exprimer aussi par l’illustration. Il se lance ensuite en free-lance, et poursuit son évolution en multipliant les expériences sur des projets qui lui permettent de diversifier sa pratique et ses créations. Pour chaque projet, il tente aujourd’hui de renouveler sa technique et ses méthodes de travail, remettant constamment en question ses habitudes. Il perçoit la contrainte comme un atout. C’est à partir des besoins de ses clients, du cahier des charges des commandes, que naissent ses meilleures solutions graphiques. »

« La typographie l’intéresse tout particulièrement pour son potentiel ludique. C’est un matériel parfait, des formes abstraites, flexibles et malléables à souhait, pièces d’un puzzle sans limites avec lesquelles Alex Trochut aime jouer, montrer les différentes facettes de sa personnalité. Il peut changer la structure sans limitations tout en gardant du sens avec un visuel fort. Avec les années, ses compositions se complexifient, se densifient – il repousse le vide qu’il a en horreur, et se lance toujours de nouveaux défis. Son habilité à redonner aux polices de caractères existantes fraîcheur et spontanéité, son incroyable maîtrise des fluides et des volume, sa façon d’entrelacer typographie et illustration, donnent à son travail un caractère unique. »

« La diversité des influences qu’il reconnaît, de Rick Griffin, à Herb Lubalin, Dalí, Miró, Alfons Mucha, Milton Glaser en passant par Non-Format, Mario Hugo, Aaron Horkey, Marian Bantjes, ou bien encore Si Scott, montre son ouverture d’esprit, et témoigne d’un talent protéiforme, capable de passer d’un style à un autre avec une grande créativité. Son travail a séduit de nombreuses grandes marques telles que Nike, Universal Records, et British Airmways, Adidas, Coca-Cola et Converse. »
Noémie Révah

http://gazette.lecomptoirdiff.com